Calendrier ateliers

Atelier du mois

Nouveau fonctionnement

Selon les recommandations de l'HAS concernant l'éducation thérapeutique du patient, l'accompagnement du réseau auprès des personnes diabétiques évolue.

A compter de janvier 2017, seront proposés un bilan éducatif suivi d'un module collectif de base comprenant  :

4 ateliers théoriques :

  • Qu'est-ce que le diabète ?
  • Equilibre...
En savoir + ?

Calendrier rétinographe

Passages du mois

MAI 2017

Passage du rétinographe concernant le mois de MAI 2017.

En savoir + ?
Voir tout le calendrier ?
Voir plus ?

Présentation

Destiné aux personnes diabétiques et aux professionnels de santé et du social (médecins généralistes et spécialistes, infirmiers, podologues, pharmaciens, travailleurs sociaux, organismes...), le réseau a pour vocation d'apporter aux patients une prise en charge globale de leur maladie, au regard de leur situation personnelle.

En intégrant le réseau, la personne diabétique bénéficie d'une offre d'accompagnement formalisée par un Plan Personnalisé de Santé, à partir d'objectifs définis conjointement entre le médecin traitant, le patient et la coordination du réseau.

Actualités

Diabète et voyages

 Peut-on voyager quand on est diabétique ?

Il n’y a aucune raison que le diabète empêche de voyager, à condition de prendre les mesures nécessaires pour que la glycémie reste dans des limites raisonnables.

 

Prévoir votre traitement en fonction de vos déplacements :

Dans tous vos déplacements, quelle que soit leur durée, il est recommandé d’emporter avec vous :

·                                 votre ordonnance en cours de validité,

·                                 la quantité de médicaments nécessaire pour la durée du déplacement et du séjour,

·                                 le matériel dont vous aurez besoin, notamment : stylos et aiguilles pour l’insuline, bandelettes et piles de rechange, si vous emportez un lecteur de glycémie...

Par précaution, afin de faire face aux imprévus, il est préférable d’emporter davantage de médicaments et de matériel (ajouter environ la moitié de la quantité nécessaire).

 

En fonction de votre déplacement il peut être nécessaire d’adapter votre traitement, en particulier si des changements surviennent dans :

·                                 le rythme des repas et vos habitudes alimentaires,

·                                 votre activité physique,

·                                 le décalage horaire.

Dans certains cas, votre médecin vous recommande de contrôler plus souvent votre glycémie.

Quel que soit votre mode de transport, il est recommandé de déjeuner avant de partir, et d’emporter avec vous une collation, bien utile en cas de retard ou d’imprévu.

EN VOITURE

La préparation à l’avance de votre itinéraire est toujours bénéfique (durée du trajet anticipée, moins d’imprévus et de stress…).

Des pauses régulières, au moins toutes les deux heures, sont conseillées.

Pensez également à prévoir de quoi vous resucrer si besoin.

En car, les pauses régulières sont aussi l’occasion de vous dégourdir les jambes.

EN TRAIN

Vous pouvez vous assurer un voyage plus confortable en marchant de temps en temps dans les couloirs pour vous détendre.

Vous pouvez prévoir une petite laine si la climatisation est trop forte.

EN AVION

Notamment lors de longs voyages, il est conseillé de rester à l’heure française pendant tout le trajet. Une fois à destination, il est important de vous mettre tout de suite à l’heure locale.

Durant le vol, des chaussettes de contention facilitent la circulation.

Pour être paré au décollage

Aucun certificat médical n’est demandé. Vous devez simplement garder sur vous une ordonnance à votre nom détaillant le traitement à suivre pendant votre séjour.

Lors des contrôles, les médicaments liquides doivent être présentés accompagnés de cette ordonnance. En cabine, vous êtes autorisé à emporter les médicaments dont vous aurez besoin pendant votre voyage.

Il est recommandé de prévoir une quantité supplémentaire de médicaments, insuline comprise, dans les bagages placés en soute.

En avion : comment emporter son insuline ?

Prendre l’avion quand on prend de l’insuline : c’est possible !

·                                 Emportez le stylo à insuline, les aiguilles et le matériel d’autocontrôle (lecteur, bandelettes, piqueur) dans votre bagage à main ;

·                                 Placez une partie du traitement dans vos bagages en soute : vous pourrez ainsi en disposer en cas de perte de l’un de vos bagages ;

·                                 Présentez vos médicaments liquides et votre ordonnance aux agents de sûreté.

 

Les médicaments prévus pour le séjour et le voyage de retour sont placés dans les bagages enregistrés. L’insuline ne gèle pas dans la soute dont la température est généralement supérieure à +4 °C. Comme dans de très rares cas la température peut-être plus basse, par précaution, vous pouvez envelopper l’insuline dans un sac isotherme. Cela la protègera du froid comme du chaud.

 

 

Le décalage horaire

En cas de décalage horaire supérieur à 3 heures, il est généralement conseillé de se caler sur l’heure de départ durant le trajet en avion, puis sur l’heure du lieu de destination à l’arrivée. Parlez-en avec votre médecin pour adapter votre traitement médicamenteux et vos repas au décalage horaire.

 

Séjourner à l’étranger

Les informations à connaître

Si vous partez en dehors de l’Union Européenne, il est préférable de vous renseigner sur les vaccins obligatoires ou recommandés pour se rendre dans le pays concerné, sur son état sanitaire et sur la possibilité de se réapprovisionner sur place en médicaments, si nécessaire.

 Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site institutionnel d’Information santé des voyageurs et des expatriés (cimed.org).

La couverture des frais de santé

Avant votre départ, votre Caisse primaire d’assurance maladie vous informe sur les modalités de prise en charge des soins réalisés à l’étranger et sur les démarches à faire.

·                                 Si vous voyagez dans un pays de l’Union Européenne, pensez à demander une Carte européenne d’assurance maladie.

·                                 Si vous voyagez hors de l’Union Européenne, des accords existent également avec certains pays.

 Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site de l’Assurance Maladie (ameli.fr).

À RETENIR

Afin que vos déplacements se passent le mieux possible, il est important de vous organiser à l’avance.
Votre médecin vous aide à préparer et à adapter votre traitement en fonction des changements que le déplacement pourrait entraîner dans vos habitudes de vie.

En savoir + ?